Ancienne conseillère de St-Jean, Hope Jamieson se joint au Centre

Ancienne conseillère de St-Jean, Hope Jamieson se joint au Centre

Quand on réfléchit à Terre-Neuve-et-Labrador, il faut penser en matière de zones rurales par rapport aux zones urbaines. Dans St. John’s (une ville), il y a des services tout au long du continuum du logement. Bien qu’il y ait des lacunes dans les services, par exemple, il n’y a pas de refuge qui vous accueillera si vous êtes une personne ayant de grands besoins et souffrant d’une dépendance active, les services allant du refuge à la coopérative ou au logement social existent. Cependant, beaucoup d’organisations dépassent leurs capacités parce qu’elles n’ont pas accès à un financement adéquat .

Rapport préliminaire : Expulsions racialisées et pauvreté à Toronto

Rapport préliminaire : Expulsions racialisées et pauvreté à Toronto

L’étude met en évidence les disparités considérables qui ont été observées dans les demandes d’expulsions présentées à Toronto avant la COVID-19. Les taux d’expulsion étaient deux fois plus élevés dans les quartiers à faible revenu. Indépendamment de cette corrélation, l’étude constate également que Toronto a un problème d’expulsion racialisée. Les Torontois noirs courent un plus grand risque d’être expulsés de force.

Éviction, pauvreté et racisme systémique dans des quartiers de Toronto

Éviction, pauvreté et racisme systémique dans des quartiers de Toronto

Cette étude met en évidence les disparités flagrantes dans les demandes d’éviction déposées à Toronto. Les taux de demande d’éviction sont deux fois plus élevés dans les quartiers où vivent davantage de locataires à faibles revenus. Indépendamment de ce constat, nous observons que Toronto a également un problème d’éviction racialisée, et ce même en contrôlant des facteurs comme la pauvreté.