Sortir de la marge !
La croissance du logement communautaire, la clé pour offrir un toit à toutes et tous

Au cours des dix dernières années, nous avons construit en moyenne 201 070 nouvelles maisons par année au pays. Au cours de ces mêmes dix années, le nombre de ménages a augmenté en moyenne de 150 293. Des chiffres similaires se répètent depuis maintenant un demi-siècle. Comme l’offre augmente plus vite que la demande depuis si longtemps, les prix des logements devraient être au plus bas, mais nous savons tous très bien que ce n’est pas le cas.

En fait, les recensements de 2011 et de 2016 nous permettent de constater que 322 600 logements abordables ont disparu dans l’intervalle qui les sépare. Pire, tous les indicateurs auxquels nous avons accès depuis 2016 nous portent à croire que les chiffres de 2021 démontreront que la perte s’élève désormais à au moins 500 000 unités.

De leur côté, le nombre total net de logements communautaires stagne à 600 000 unités depuis 25 ans. Même la récente et saluée Stratégie nationale du logement du gouvernement fédéral limite ses ambitions à 50 000 nouveaux logements communautaires d’ici 2028 (sur un total de 100 000 nouvelles maisons abordables).

Les 1,7 million de foyers canadiens qui se saignent tous les mois pour payer leur loyer ont intérêt à avoir un solide approvisionnement en hémoglobine, car les secours ne semblent pas en route !

Les causes à l’origine de cette incapacité du marché de l’habitation à répondre aux besoins et aux moyens de larges pans de la population sont nombreuses et complexes. Au premier chef, on peut penser à la spéculation engendrée par la financiarisation et la marchandisation de l’immobilier résidentiel.

Pour le Centre, il est clair que la seule manière de répondre au droit au logement de toutes et tous est de garantir qu’une part significative du parc résidentiel soit protégée de ces phénomènes. À ce titre, le logement communautaire (OSBL, coopératives, fiducies foncières) est un mécanisme de choix qui a démontré son utilité et son efficacité.

Il importe donc de renverser le processus de marginalisation enclenché il y a 25 ans et de relancer le développement du parc d’habitations communautaires.

Bien que globalement les deux dernières décennies n’aient pas été positives à cet égard, cela ne doit pas nous empêcher d’apprécier la volonté, les efforts et les succès du secteur du logement communautaire ces dernières années pour lutter contre cette tendance. Ces réussites, bien que modestes, devraient être considérées comme une source d’inspiration démontrant la capacité du secteur à changer le cours des choses sur le marché du logement.

Le Centre croit que le secteur du logement communautaire dispose de trois principaux outils pour influencer l’avenir du logement et nous croyons être en mesure d’appuyer ces trois approches.

Premièrement, nous pouvons et devons faire entendre notre voix. Les 600 000 ménages qui habitent nos logements, les dizaines de milliers de bénévoles et de salariés qui y contribuent, les millions de personnes mal-logées à l’échelle du pays et les nombreux organismes préoccupés par la justice sociale, l’équité intergénérationnelle, le respect de l’environnement, doivent faire front commun pour obtenir des mesures budgétaires, réglementaires et politiques qui soutiennent la relance d’un développement rapide du logement communautaire.

Deuxièmement, nous pouvons tirer parti de nos actifs. Le mouvement du logement communautaire dispose de moyens (terrains, immeubles, réserves financières) qui, s’ils sont bien coordonnés, peuvent permettre d’agir de manière significative. Aujourd’hui, de façon générale, ces actifs sont gérés de manière passive. Sans pour autant participer au processus de spéculation, il y a des milliers de sites qui pourraient être densifiés, des milliers de nos immeubles sont maintenant libres d’hypothèques et pourraient servir de garantie pour obtenir du financement hypothécaire afin d’acquérir ou de construire des immeubles.

Troisièmement, nous pouvons faire preuve de créativité et d’innovation. En plus de moyens matériels, nous rassemblons une bonne masse de personnes (nos locataires, nos bénévoles, les mal-logés) et de moyens sociaux (nos organisations, la communauté scientifique, les alliés du secteur de l’économie sociale et coopérative) dont les méthodes de gestion et le niveau de mobilisation peuvent être améliorés. Que ce soit en mettant en commun certains systèmes (gestion, informatique, entretien, etc.), en améliorant la formation et la compétence de nos salariés et de nos administrateurs, ou en explorant de nouveaux modèles financiers (capital patient, copropriété, investissements croisés, etc.), nous avons la capacité de faire mieux avec ce qui est déjà à notre disposition. Plusieurs initiatives ont vu le jour ces dernières années : il faut les étudier, en tirer des leçons et s’en inspirer pour généraliser celles qui ont connu du succès tout en continuant à explorer de nouvelles avenues.

Sur la base de ces affirmations et ambitions, le Centre s’engage à :

  • Encourager et faciliter la croissance grâce aux mécanismes de financement déjà existants ;
  • Soutenir l’exploration de nouvelles stratégies de croissance (acquisition, fiducie foncière, etc.) ;
  • Améliorer la diffusion et l’usage des outils promotionnels mettant en valeur le logement communautaire en tant que solution ;
  • Identifier les lacunes du secteur (enjeux émergents et opportunités négligées) et les combler (p. ex., répercussions des cycles de boom économique et de récession).
Découvrez nos actualités et projets financés en lien avec…

La croissance du secteur

Le Centre invité à la table du Chantier Montréal abordable

Le Centre invité à la table du Chantier Montréal abordable

Le Centre est heureux de participer aux travaux du Chantier Montréal abordable. Le directeur général, Stéphan Corriveau, représentera l’expertise du Centre à l’exercice de concertation et d’intelligence collective réunissant plusieurs acteurs du secteur immobilier, du...

Penser le logement communautaire autrement

Penser le logement communautaire autrement

La situation du logement au Québec est chaotique et la seule façon d’y faire face est de joindre nos efforts pour initier un changement positif. Nous devons penser les solutions en dehors des sentiers battus et travailler collectivement à la construction d’un projet...

Projets financés

Découvrez nos projets financés en lien avec la croissance du secteur.

Projets locaux

Fonds de transformation du secteur

Bonifiez la quantité et la qualité des services offerts à vos locataires et votre communauté.

Projets d'impact sectoriel

Fonds de transformation du secteur

Améliorez l’offre de services aux promoteurs de logements communautaires à l’échelle de votre région, province ou pays.

Fonds d'initiative d’aide communautaire aux locataires

Favorisez la participation des locataires dans les décisions qui les concernent.

Devenir Réviseur.e.s bénévoles

Faire partie de la vague de transformation des pratiques du logement communautaire

Share This