Créativité et partage de connaissances, clés de voûte de la résilience

Comme de nombreuses autres avancées sociales dans notre société, le logement communautaire moderne prend racine ici au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Le logement, avec l’éducation, la santé, les pensions de vieillesse et autres programmes sociaux, tisse progressivement le filet de sécurité sociale assurant des services vitaux.

Par et pour la communauté

Comme pour tous les programmes sociaux, les politiques gouvernementales en matière de logement ont connu des hauts et des bas au fil du temps. Mais 70 ans après ses débuts, le secteur est devenu un ensemble bien établi qui peut fièrement témoigner de la capacité des collectivités à acquérir, à construire et à gérer un parc immobilier qui offre un logement adéquat et abordable à des centaines de milliers de personnes vivant entre les trois océans qui nous entourent.

Comme son nom l’indique, la principale caractéristique du logement communautaire est d’être possédé et géré par la communauté elle-même. Au fil du temps, la créativité et l’inventivité des individus et des collectivités ont permis de développer différentes formules (coopérative, sans but lucratif, fiducie foncière, cohabitation, prêts à participation « shared equity mortgage », logement municipal, etc.) adaptées aux conditions spécifiques qui les confrontaient. Chaque fois que l’économie, le cadre juridique, les changements démographiques et le contexte social évoluent, le logement communautaire s’ajuste, se réinvente et trouve des solutions appropriées à ce nouveau contexte.

Aujourd’hui, le secteur du logement communautaire est à nouveau à la croisée des chemins et doit trouver les moyens de répondre aux défis spécifiques qui accompagnent les circonstances particulières du moment.

L’ensemble du monde immobilier subit d’importants changements structurels induits par des éléments totalement inconnus il y a quelques années à peine. Nous pensons ici à la financiarisation, à l’embourgeoisement des centres urbains, au vieillissement rapide de la population, à la réduction de la taille des ménages, aux nouvelles politiques gouvernementales ainsi qu’à l’émergence d’exigences environnementales inédites.

D’autres éléments internes, bien que prévisibles depuis longtemps, nous confrontent et requièrent des ajustements immédiats. La fin des ententes d’exploitation liant la plupart des fournisseurs de logements communautaires à un gouvernement ainsi qu’un parc immobilier nécessitant des réparations importantes est de bons exemples en la matière.

Pour répondre à ces défis et à d’autres, la principale force du secteur du logement communautaire réside dans sa nature communautaire. Cette nature s’exprime d’abord par l’implication de dizaines de milliers de personnes prêtes à consacrer du temps, de l’intelligence et des efforts pour contribuer positivement à la réalisation du droit au logement pour toutes et tous.

Concrètement, cela signifie qu’en tant que secteur nous devons utiliser l’énergie, la bonne volonté ainsi que l’expertise collective de nos membres, de nos locataires, de nos employés, de nos partenaires et de nos alliés. Ensemble, ces personnes et ces organisations représentent un extraordinaire vivier foisonnant de connaissances, d’expériences et de créativité. Il nous reste, collectivement, à y débusquer les meilleurs outils, les moyens les plus ambitieux et les méthodes les plus efficaces. C’est aussi grâce à et à travers ce savoir communautaire que nous pourrons nous éduquer nous-mêmes, tester les différentes solutions et apprendre des expériences de chacun. Le sens de l’expression « communautaire » inclut clairement nos alliés et nos amis. Nous devons également explorer des pratiques qui nous sont actuellement inconnues, mais déjà à l’œuvre dans d’autres juridictions ou dans d’autres secteurs économiques et sociaux.

Pour relever le défi de la résilience tout en étant fidèles à nos racines, nous devons nous assurer que les réflexions et les expériences dans lesquelles nous nous engageons protègent nos valeurs et qu’elles sont étroitement surveillées et évaluées par nos structures démocratiques. Après tout, sauver nos actifs, mais perdre notre âme ne serait pas une victoire.

À la lumière de ce qui précède, le rôle du Centre c’est de soutenir autant qu’il le peut la résilience du secteur en développant et en mettant en œuvre des pratiques innovantes qui faciliteront le maintien, le développement et l’amélioration des services offerts par les fournisseurs de logements communautaires de toutes tailles et de toutes formes. Nous le faisons en veillant à suivre de près l’évolution de ces expériences et en partageant les résultats obtenus avec tout le secteur. Ainsi, les connaissances développées grâce à nos ressources appartiendront à l’ensemble du logement communautaire. Nous le faisons en recherchant la collaboration et le partenariat les plus actifs et les plus efficaces possibles avec toutes les organisations du secteur qui partage cette vision.

Sur la base de ces affirmations et ambitions, le Centre s’engage à :

  • Améliorer la qualité de la gestion et de la gouvernance au sein du secteur ;
  • Amener les fournisseurs de logements communautaires à prendre pleinement conscience des résultats financiers et sociaux de leurs opérations ;
  • Accompagner les fournisseurs dans l’exploration de nouveaux modèles de gestion et d’affaires.
Découvrez les actualités et projets financés en lien avec

La résilience et les pratiques innovantes

Des accompagnateurs pour aider les fournisseurs de logements à économiser de l’énergie et de l’argent

Des accompagnateurs pour aider les fournisseurs de logements à économiser de l’énergie et de l’argent

Alors que nous savons désormais que le logement joue un rôle important dans les émissions de carbone, de nombreux fournisseurs de logements communautaires ne savent pas quelles mesures prendre pour inverser la tendance. Préoccupés par la hausse des prix de l’énergie et des coûts de rénovation, les groupes se tournent vers les accompagnateurs régionaux en énergie du Centre pour obtenir une expertise précieuse et gratuite.

Des idées de projets bons pour l’environnement (et admissibles aux subventions du Centre!)

Des idées de projets bons pour l’environnement (et admissibles aux subventions du Centre!)

La construction et le fonctionnement des bâtiments sont responsables d’une grande partie des émissions de carbone à l’échelle mondiale. Vous êtes-vous déjà demandé comment vous pouvez faire votre part pour rendre le logement plus vert? Voici quelques idées, qui sont admissibles à une subvention du Centre, et qui peuvent vous aider à vous mettre en marche.

Faciliter le chemin de la collaboration pour les Autochtones

Faciliter le chemin de la collaboration pour les Autochtones

Les Autochtones sont souvent les premiers à ressentir les effets des changements climatiques. La crise écologique a des impacts très concrets sur la vie quotidienne des communautés nordiques au Canada, allant de la perturbation des routines traditionnelles de chasse et de pêche aux routes de glace dont les saisons se raccourcissent. Comme l’habitation est une importante source de consommation d’énergie, la Indigenous Clean Energy (ICE) Social Enterprise cherche à partager des approches innovantes dans le domaine au sein des communautés autochtones et du secteur du logement communautaire dans son ensemble.

Un plan pour guider la collaboration à Hamilton

Un plan pour guider la collaboration à Hamilton

En partie grâce à une subvention de 50 000 $ du Centre, les organisations Hamilton East Kiwanis Non-Profit Homes et Victoria Park Community Homes ont rassemblé leurs forces dans un projet de développement immobilier qui permettra la construction de 367 logements locatifs abordables à Hamilton, en Ontario. Elles expérimentent ainsi un nouveau modèle collaboratif qui permettra à des fournisseurs de logement plus petits et spécialisés de mettre à profit leurs forces et leurs capacités, afin de pouvoir mieux compétitionner avec le secteur privé.

ICRL : Le nombre de propositions de projets dépasse les attentes, et de beaucoup

ICRL : Le nombre de propositions de projets dépasse les attentes, et de beaucoup

Un programme fédéral de 1 milliard de dollars pour la construction rapide de 3000 unités de logement abordable a intéressé tellement d’organisations que des centaines de projets viables ne seront pas retenus. La possibilité d’un renouvellement de ce programme très populaire a mené des organisations en logement à proposer des améliorations, afin de mieux répondre aux besoins fondamentaux des Canadiens et des Canadiennes dans la perspective d’une deuxième et nécessaire vague de construction.

Le Centre et les municipalités unissent leurs efforts pour des logements abordables « plus verts »

Le Centre et les municipalités unissent leurs efforts pour des logements abordables « plus verts »

Avec l’initiative Logement abordable durable, ce sont 300 millions de dollars que la Fédération canadienne des municipalités (FCM) met à la disposition du secteur afin d’encourager les rénovations ou les constructions écoénergétiques : elle souhaite ainsi compenser les coûts additionnels souvent générés par les mesures écoresponsables.

Projets financés

Découvrez nos projets financés en lien avec la résilience et les pratiques innovantes du secteur.

Projets locaux

Fonds de transformation du secteur

Bonifiez la quantité et la qualité des services offerts à vos locataires et votre communauté.

Projets d'impact sectoriel

Fonds de transformation du secteur

Améliorez l’offre de services aux promoteurs de logements communautaires à l’échelle de votre région, province ou pays.

Fonds d'initiative d’aide communautaire aux locataires

Favorisez la participation des locataires dans les décisions qui les concernent.

Devenir Réviseur.e.s bénévoles

Faire partie de la vague de transformation des pratiques du logement communautaire

Share This