Une fusion donne naissance au plus grand fournisseur de logements avec services de soutien au pays

Les organismes torontois Mainstay Housing et Houselink Community Homes ont joint leurs forces et forment officiellement, depuis le 1er avril, Houselink & Mainstay Inc. Ils deviennent ainsi le plus grand fournisseur de logements avec services de soutien au Canada.

Mainstay Housing et Houselink Community Homes offrent des services à plus de 2300 personnes ayant de graves problèmes de santé mentale et faisant face à de nombreux défis, comme des problèmes de consommation ou l’itinérance. Ils possèdent, ensemble, près de 60 propriétés à Toronto. Selon un communiqué, la fusion leur permettra de protéger leurs propriétés dans un contexte où leurs hypothèques et leurs accords d’exploitation avec le gouvernement de l’Ontario arrivent à échéance. Elle permettra aussi d’offrir de meilleurs services et d’élargir les possibilités de financement.

Pour leurs locataires, la fusion ne change pas les services qu’ils reçoivent, leurs conditions de logement ou leurs loyers.   

Les locataires de Houselink avaient voté à 84 % en faveur de la fusion en novembre 2020. Quatre-vingt-huit pourcent de ceux de Mainstay l’avaient approuvée en janvier dernier.

Gautam Mukherjee, qui était le directeur général de Mainstay, a été nommé directeur général de Houselink & Mainstay.

« Le monde dans lequel on vit n’est pas le même que lorsque nous avons commencé dans les années 1970 et 1980, affirme Mukherjee dans un communiqué. Les organismes sans but lucratif luttent entre eux pour du financement et les attentes sont plus élevées. Ensemble, nous allons mettre à profit nos atouts et nos forces. Nos locataires vont en profiter et nous seront une voix plus forte pour les changements dont le secteur a besoin. »

Près de 20 000 personnes ayant de graves problèmes de santé mentale sont en attente de logements abordables et de services de soutien à Toronto.

Implication des locataires

Un projet d’implication des locataires dans le processus de fusion avait reçu, au début 2020, une subvention de 50 000$ du Centre de transformation du logement communautaire. Il visait à inclure les locataires dans la démarche et à répondre aux questions qu’ils pouvaient avoir quant à celle-ci.

Maintenant que la fusion a été réalisée, ce projet cherche à encourager les liens entre les locataires qui vivent dans des propriétés situées à proximité l’une de l’autre et qui appartenaient soit à Mainstay ou à Houselink, et à mettre en place des consultations et des groupes de discussion avec les locataires à propos des structures de gouvernance, de la réglementation, des services, de la vision et de l’image de la nouvelle organisation.

Le projet de fusion a aussi reçu du financement du Toronto Central Local Health Integration Network. Houselink & Mainstay Inc. est soutenu financièrement par le ministère de la Santé, Santé Ontario et la Ville de Toronto.

Nos plus récents articles

Le chemin vers la réconciliation commence par l’éducation et la sensibilisation

Le chemin vers la réconciliation commence par l’éducation et la sensibilisation

Ce n’est pas un secret : le Centre a la réconciliation avec les peuples autochtones à cœur. Cela se reflète dans nos énoncés de priorités et se concrétise dans notre engagement à soutenir des initiatives qui répondent aux besoins en logement des communautés autochtones. Pour 2022, nous comptons être encore plus actifs dans cette voie. La première étape de cette démarche est d’offrir gratuitement aux acteur.rice.s du logement communautaire qui le souhaitent une formation en ligne pour approfondir leurs connaissances des Premières Nations, des Inuits et des Métis, grâce à la Société canadienne d’hypothèques et de logement, qui en défraie les coûts.

L’itinérance des femmes se vit de façon cachée, selon une étude

L’itinérance des femmes se vit de façon cachée, selon une étude

Les femmes et les personnes non binaires vivent souvent l’itinérance différemment des hommes. On sous-évalue leur nombre et elles sont sous-représentées dans la recherche de solutions. Selon une nouvelle enquête, la principale cause de cette situation serait la fin d’une relation qui les pousse, elles et leurs enfants, dans une situation de précarité face au logement.

Nos voix pour des toits : un balado pour parler du logement social et communautaire

Nos voix pour des toits : un balado pour parler du logement social et communautaire

Des locataires de deux régions du Québec utilisent le pouvoir de la baladodiffusion pour communiquer avec d’autres locataires — et le public — afin de les informer de leurs droits et du rôle du logement social et communautaire dans l’accès à des milieux de vie abordables. Avec quatre épisodes déjà diffusés, Nos voix pour des toits renforce déjà l’autonomie des locataires et leur donne une voix qui porte.

Éditorial: Le logement se trouve un chez-soi dans le cabinet Trudeau

Éditorial: Le logement se trouve un chez-soi dans le cabinet Trudeau

La nomination d’Ahmed Hussen comme ministre du Logement, de la Diversité et de l’Inclusion donne espoir quant à la volonté du gouvernement fédéral de faire bouger les choses. Mais qu’est-ce que ça signifie, au juste? Des acteurs impliqués dans le secteur du logement communautaire, notre directeur général Stéphan Corriveau et le consultant indépendant Steve Pomeroy ont réfléchi aux implications de ce changement.

Une coopérative d’habitation Net Zéro bientôt à Winnipeg

Une coopérative d’habitation Net Zéro bientôt à Winnipeg

Craignant d’être chassés de leur quartier en pleine transformation, un groupe de voisins s’est organisé et a formé sa propre coopérative. Leur passion commune pour la conception écologique jette les bases d’un écosystème de logements à consommation énergétique nette zéro et socialement inclusif.

Milton Parc : toujours mobilisé

Milton Parc : toujours mobilisé

Le secteur Milton Parc, à Montréal, possède une longue histoire de mobilisation citoyenne contre le développement de grands projets privés et pour l’habitation sociale et communautaire. Or, le combat n’est pas terminé. Le Comité des citoyen(ne)s Milton Parc continue de mobiliser la population, maintenant principalement autour du réaménagement des sites des anciens hôpitaux Royal Victoria et Hôtel-Dieu.